Passer au contenu principal
Vincent BECUE
Courses
Recherches
Collaborations
retour vers la liste des services
Noémie LAGO
Thomas WAROUX
Mireia BALSELLS
Alberto ORTIZ RASCON
Pierre CALLEWIER
Jérémy CENCI
Simon BLANCKAERT
Paul DELAISSE
Etienne HOLOFFE
Pascal SIMOENS
Anne MARECAUX
Mei MENASSEL
Pierre CORNUT
Publications
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
Français
Bannière
 
 

Mireia BALSELLS

Ingénieur généraliste
Master en Génie Urbain – Spécialité Développement Urbain Durable
Doctorante

Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur généraliste à l’Universitat Politècnica de Catalunya (Espagne) en 2010, Mireia Balsells a effectué un Master en Génie Urbain au département de Génie Urbain à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (France). Depuis novembre 2011,  elle effectue une thèse de doctorat, à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme, sous la Direction du Professeur Vincent BECUE. Le choix de s’investir dans ce projet de thèse s’inscrit dans le continuum d’un travail de recherche réalisé au sein de l’Université de la Nouvelle-Orléans (USA). Ce travail porte sur l’analyse et l’évaluation de la résilience d’un quartier de la Nouvelle-Orléans pendant et après l’ouragan Katrina.

Ses travaux de recherche de cette thèse relèvent d’enjeux sociétaux, techniques et environnementaux et  gravitent autour de la résilience et la vulnérabilité des écosystèmes urbains, particulièrement concernée par les interactions entre le territoire urbanisé et son environnement naturel. Par ailleurs, force est de reconnaître que les changements récents du système urbain et de son environnement, induits par une urbanisation rapide et par le changement climatique notamment, augmentent la probabilité et l’impact des inondations. Et comme le confirme la littérature, le risque d’inondation devrait augmenter de manière significative dans les années à venir. Sur le plan économique, le rapport publié par l’EEA  en 2008 souligne que les coûts liés au risque d’inondation devraient atteindre dans le monde la valeur de 100 Milliards d’Euros par an à la fin du siècle. Par conséquent, il est opportun pour toutes les villes de s’adapter aux changements à la fois climatique et socio-économique en développant de nouvelles stratégies de gestion du risque d’inondation.