Passer au contenu principal
retour vers la liste des services
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

Jean-Alexandre POULEUR

Chef de service
Architecte
Docteur en architecture
Chargé de Cours

Publications via le dépôt institutionnel

Professeur à l'Université de Mons (UMons), il enseigne la théorie de l'architecture, la sociologie urbaine, la programmation de l'habitat, la méthodologie de recherche et participe à l'atelier de composition spatiale : Mixités, laboratoire de l'habitat. Il est également vice-président de l'Institut de recherche en développement humain et des organisations humanOrg. Il est membre du comité scientifique de l’école doctorale thématique (architecture, urbanisme, ingénierie architecturale et urbaine), du centre de recherche URBAInE ainsi que de la Chambre des Urbanistes de Belgique. Expert auprès du FNRS, il est spécialisé dans les questions de perception spatiale, d’images urbaines et de participation citoyenne. Ses domaines de recherches sont transdisciplinaires, pluridisciplinaires et interdisciplinaires en sociologie urbaine, urbanisme, architecture et patrimoine. Ils visent plus spécifiquement : la réutilisation des sites industriels, les typologies innovantes de logements adaptés aux évolutions de la société, la capacitation des habitants à la rénovation de leurs logements et les images urbaines comme outil de valorisation du patrimoine immobilier vécu par les usagers.

Ses recherches s'appuient sur son expérience de terrain acquise durant une trentaine d'années d'immersion dans le monde associatif autour de la participation citoyenne. En parallèle, il a mené de nombreuses recherches-actions visant la consultation et la concertation des acteurs en vue de la coproduction urbaine. Il a monté, coordonné et/ou assuré la responsabilité de six projets européens composés d’équipes de travail interdisciplinaires essentiellement autour de la valorisation concertée des centres urbains, de la ville multifonctionnelle et de la rénovation durable.

Ces travaux s'appuient sur une pratique préalable de l’architecture comme indépendant pour des projets et chantiers de rénovation d’hôtels, de commerces et de bureaux, suivie de son implication comme membre de la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles. Ces autres terrains avaient aussi participé à orienter ses recherches de thèse de doctorat sur le patrimoine " social vécu ".