Passer au contenu principal
Retour vers la liste des services
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

Etude histologique comparée des structures adaptatives chez des animaux fouisseurs inféodés à des milieux sablonneux

Les déserts de sable ainsi que les fonds océaniques sablonneux couvrent une surface considérable de notre planète. De très nombreuses espèces ont colonisé ces niches écologiques en vivant dans ou à la surface de ce substrat particulier. De nombreuses adaptations morphologiques se sont développées pour assurer la vie et le déplacement dans ou à la surface de ce type de substrat. Parmi ces espèces nous avons choisi comme modèles 4 espèces qui se déplacent dans le sable comme le lézard poisson des sables (Scincus scincus), le lançon perce sable (Hyperoplus immaculatus) le lançon équille (Ammodytes tobianus) et l'anguille jardinière mouchetée (Heteroconger hassi). Nous étudions chez ces espèces représentatives la structure morphologique et le fonctionnement de certains organes qui se sont modifiés suite aux contraintes imposées par ce milieu particulier. Ces recherches se focalisent sur 5 types de structures : le tégument, les organes respiratoires, le sang, les organes locomoteurs (forme des membres, musculature), les organes sensoriels (essentiellement la vision). Cette étude est menée en collaboration avec le Laboratoire du Prof P. Daman.

Deux des espèces étudiées : à gauche : l'anguille jardinière mouchetée (Heteroconger hassi), à droite le lézard poisson des sables (Scincus scincus)

 

A gauche, structure histologique du tégument de l’anguille jardinière [Heteroconger hassi], (coloration PAS) ; à droite  chez le lézard poisson des sables [Scincus scincus] (coloration trichrome de Masson).