Passer au contenu principal
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

中 国 语 言 与 文 化 系

 

Département de Langue et Culture chinoises


Chef de département : Mr ZHANG Guoxian, Chargé de cours

Enseignants : Mme HOU Guanglin ( Guanglin.HOU@umons.ac.be )

Mr ZHANG Guoxian ( Guoxian.ZHANG@umons.ac.be )

Présentation

比利时蒙斯大学从2015-2016学年起在其翻译学院成立中国语言与文化系,把汉语列为主修语言,本硕五年连读,培养法--英三语互译人才。

随着中国经济的飞跃发展和国际影响力的日益提高,比利时越来越重视汉语教学,众多中小学,成人学校和高等院校开设了中国语言与文化课程。蒙斯大学汉语专业的开设具有重大战略及现实意义,是比中友好关系与合作交流的又一新进展。

***************************************************************************

A partir de l’année académique 2015-2016, l’Université de Mons ouvre un département de langue et culture chinoises dans sa Faculté de Traduction et d'Interprétation – EII en proposant une formation en traduction français-chinois-anglais, avec un programme complet de 5 années d'études (bachelier + master). C'est une décision d'une importance stratégique qui s'inscrit logiquement dans l'objectif de l'UMONS de proposer un enseignement universitaire d'excellence ouvert sur les réalités du monde d'aujourd'hui en pleine évolution.

Le géant chinois s'est réveillé

La Chine est en plein essor et tout le monde crie au miracle. En effet, son économie garde une croissance annuelle soutenue de 10%  en moyenne depuis près de trente ans et en passe de détrôner les Etats-Unis pour devenir la première puissance économique du monde. La Chine s'est  redressée et s'intègre dans l'économie mondiale en jouant un rôle de plus en plus important.

A l'heure actuelle, la Chine lance un nouveau tour de réforme globale et approfondie sur les plans économique, politique, culturel, social et écologique afin de maintenir son essor et  réaliser le grand renouveau de la nation chinoise.

Napoléon disait: la Chine est un lion endormi. Le jour où elle s’éveillera, le monde tremblera. Aujourd'hui, ce lion s'est bien réveillé, et il se veut pacifique, sympathique et civilisé. Cette métaphore utilisée par le président chinois XI Jinping lors de sa visite d'Etat en France reflète à merveille cette montée en puissance de la Chine tout en apportant une réponse aux questions que l'opinion publique internationale se pose sur la Chine, souvent avec inquiétude ou crainte.

La Belgique est un des premiers pays occidentaux à suivre de près et à soutenir cette évolution et s'ensuit le renforcement des relations belgo-chinoises dans les domaines scientifique, économique et culturel. Selon les dernières statistiques, actuellement environ 400 projets de coopérations scientifiques inter-gouvernementaux sont en cours et on compte 900 projets d'investissements belges en Chine. En 2014, le volume du commerce bilatéral belgo-chinois a atteint 27 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 14% par rapport à l'année dernière et les investissements chinois en Belgique ont augmenté de près de 20%. La Belgique est le sixième plus important partenaire commercial de la Chine dans l’Union Européenne alors que la Chine occupe la première place en tant que partenaire commercial en Asie pour la Belgique.

Avec le développement économique, la Chine joue un rôle beaucoup plus important sur la scène internationale, pèse plus lourd dans des institutions internationales et préconise le multilatéralisme, la multipolarisation et la démocratisation des relations internationales. Dans ce contexte, le besoin de mieux connaître la langue et la culture chinoises se fait de plus en plus sentir.

La langue et la culture chinoises, un atout indéniable

Pour répondre à ce besoin croissant, la Chine a créé en 2004 le réseau de l'Institut Confucius pour la promotion de la langue et de la culture chinoises dans le monde. Soutenu financièrement par le gouvernement chinois et toujours en partenariat entre deux universités, l'une chinoise et l'autre du pays hôte, ce réseau a connu une expansion fulgurante et compte actuellement 475 Instituts Confucius et 851 Classes Confucius ( dans des écoles primaires  et secondaires ) , répartis dans 126 pays ou régions du monde, dont 4 en Belgique: à Bruxelles, à Liège, à Leuven et à Bruges.

En Belgique, ce besoin se traduit par l'offre de cours de chinois qui se multiplie, à tous les niveaux de l'enseignement: fondamental, secondaire, supérieur ou de promotion sociale. Citons un exemple: la Fédération Wallonie-Bruxelles a lancé un programme de partenariat Langue et Culture d'Origine  avec l'Ambassade de Chine depuis l'année académique 2011-2012 et le nombre d’écoles fondamentales et secondaires qui proposent des cours de langue et culture chinoises atteint 25 cette année. On prévoit d'ici peu l'introduction de la langue chinoise comme langue à option dans l'enseignement secondaire, au même titre que l'anglais, l'espagnol ou le néerlandais.

Certes, l'enseignement du chinois en Belgique ne date pas d'hier. Rien qu'à l'Université de Mons sont organisés successivement, à partir des années 80, des cours de chinois sous forme de cours à option, cours pour le grand public, cours privés dans les entreprises ou cours de traduction et d'interprétation français-chinois dans le programme du diplôme de Maîtrise en Traduction.  A la Faculté de Traduction et d'Interprétation-EII, trois niveaux de cours à option de chinois sont  toujours programmés depuis des années pour les étudiants du 3e Bachelier et du Master. La nouvelle formation de master en traduction en anglais-chinois complètera ce tableau et  étendra significativement l'offre de formations de la FTI-EII. 

L'intérêt pour les cours de chinois a évolué aussi avec le temps. Auparavant, apprendre le chinois était surtout motivé par intérêt culturel ou défi intellectuel, alors qu'aujourd'hui la connaissance du chinois est de plus en plus considérée comme un atout supplémentaire dans la réussite professionnelle dans de nombreux secteurs : institutions internationales, bureaux de traduction et d'interprétation, diplomatie, entreprises multinationales ou enseignement. Des cas concrets où un jeune décroche un emploi ou développe un projet professionnel grâce à sa connaissance du chinois se multiplient.           

C'est du chinois ?

C'est la vérité! Le chinois est réputé comme une des langues les plus difficiles à apprendre, mais ce n'est pas pour autant une mission impossible.

En tant que langue maternelle, la langue chinoise est la langue la plus parlée dans le monde avec plus de 900 millions de locuteurs. Elle est une des six langues de travail de l'ONU et son utilisation est croissante dans des institutions internationales ou dans le milieu des affaires. 

La langue chinoise est une langue à tons (éléments mélodiques pertinents situés au niveau d'une syllabe), monosyllabique et dépourvue de flexion ou de changements morphologiques. Lorsque l'on parle de langue chinoise, il faut distinguer deux aspects:

  • oralement c'est le mandarin (en chinois Putonghua 普通话), la langue des Hans qui constituent l'immense majorité de la population chinoise (92%). C'est la langue officielle de la Chine, basée sur le parler de Beijing et les dialectes du Nord, langue parlée standard pour toute la Chine, outil indispensable de communication et le ciment de toute la nation, tout en préservant l'existence d’ un nombre très élevé de dialectes principalement dans le sud-est de la Chine ou de langues non sinophones pratiquées par quelque 55 minorités  nationales.
  • en langue écrite, c'est une écriture idéographique composée de caractères chinois, Hanzi (汉字), une des écritures les plus anciennes du monde, inventée il y a plus de cinq mille ans, mais toujours en usage. Ces caractères qu'on peut définir globalement comme idéogrammes, sous forme de carrés avec des traits linéaires, représentent une image d'un objet concret  ou évoquent et suggèrent une idée plus abstraite ou complexe. Cette écriture idéographique n'a donc pas de rapport direct avec la prononciation, c'est la raison pour laquelle tous les Chinois peuvent communiquer en écrivant ou en lisant en caractères tandis que s'ils parlent chacun dans son dialecte, ils ne se comprennent même pas. L'écriture chinoise a connu plusieurs réformes qui consistaient à simplifier une partie des caractères composés d'un nombre trop élevé de traits. Cette écriture simplifiée est en usage en Chine et adoptée dans l'enseignement du chinois langue étrangère. Parmi plus de 50.000 caractères chinois recensés, les 2.500 caractères les plus fréquents constituent le vocabulaire de base tandis que la bonne maîtrise de l'écriture chinoise demande la connaissance de plus de 5.000 caractères.

       

La langue et la culture sont intimement liées, le chinois est le reflet d'une culture plusieurs fois millénaire, avec un système différent de représentation du monde et une façon de penser différente. Durant la formation, des cours de culture et de connaissance du pays sont proposés pour fournir aux étudiants une compétence culturelle indispensable à leur formation et la possibilité d'effectuer un séjour d'immersion totale en Chine augmentera leur chance de réussite. Apprendre le chinois est donc un défi très enrichissant, linguistiquement et culturellement, mais demande beaucoup plus d'efforts et de persévérance.

Composée de pédagogues expérimentés et spécialisés dans les recherches scientifiques en didactique du chinois langue étrangère, de la traduction et de l'interprétation, notre équipe professorale adopte une  pédagogie communicative et fonctionnelle centrée sur les spécificités des apprenants francophones pour assurer un enseignement de qualité et un encadrement suivi  répondant aux exigences de cette formation en traduction au niveau universitaire.

 

Programme des cours

 

1法语-英语-汉语翻译硕士学位

Diplôme de Master en Traduction français-anglais-chinois

Bachelier

( 180 crédits en 3 blocs de 60 crédits )

Pour le chinois:

* Maîtrise de la langue chinoise (niv. B2).

* Culture chinoise:

- Connaissance générale de la Chine;

- Culture et institutions  de la Chine.

* Traduction et interprétation:

- Initiation à la traduction écrite, à la traduction à vue et à l'interprétation.

* Séjour d'immersion linguistique et culturelle en Chine.

Master

( 120 crédits en 2 blocs de 60 crédits )

Pour le chinois:

* Culture et langue chinoises (niv. C1-C2).

* Traduction générale du chinois vers le français;

* Traduction du français vers le chinois;

* Traduction spécialisée du chinois vers le français.

* Atelier de traduction;

* Stage professionnel.

 

 2.汉语选修课

Cours de chinois au choix

Trois niveaux de cours de chinois au choix sont proposés aux étudiants de 3e Bachelier et de Master n’ayant pas la langue chinoise dans leur combinaison linguistique :

Chinois niveau 1 (60 h) ;

Chinois niveau 2 (60 h) ;

Chinois niveau 3 (60 h).

 

test