Passer au contenu principal
retour vers la liste des services
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

Kristel MAZY

Architecte – Urbaniste, Docteure en Art de Bâtir et Urbanisme
Chargée de cours et de recherche
Co-coordinatrice du Master de Spécialisation en Management Territorial et Développement Urbain, à Charleroi (UMons-ULB)


Publications via le dépôt institutionnel

Après une formation en architecture à Bruxelles (ISAI Victor Horta, 2007) et en Finlande (Ecole d’Architecture d’Oulu, 2006),  elle s’intéresse à l’échelle urbaine dans le cadre d’un Master Complémentaire en Urbanisme (ULB, 2008).
Parallèlement, elle réalise un stage d’architecture chez Corbisier & Associés à Bruxelles, spécialisé dans la reconversion de bâtiments industriels.
A partir de 2009, elle entame l’expérience de l’enseignement et de la recherche en intégrant le service BATir (Building, Architecture and Town Planning) de l’ULB et le laboratoire TVES (Territoires, Villes, Environnement et Société) de l'Université Lille1.
En 2014, elle défend une thèse interrogeant la capacité du projet urbain à reconnecter les villes, leur voie d’eau et leur port, fonctionnant de manière assez cloisonnée depuis la révolution industrielle. En 2015, elle obtient le Prix Spécial de Thèse sur la Ville, décerné par l’APERAU et le PUCA en France.  
Après sa thèse, elle rejoint la cellule Planification de la Ville de Bruxelles, où elle collabore à l’élaboration d’outils de planification et à la mise en place de stratégies visant à la réhabilitation d’immeubles à l’abandon.

En 2016, elle devient chargée de cours à la Faculté. Titulaire de cours en urbanisme, axés sur l’articulation entre l’analyse des mutations territoriales, les processus de projet, les outils d’urbanisme et les systèmes d’acteurs,  elle co-anime aussi l’atelier de composition architecturale et urbanistique « Architectures - Territoires - Stratégies - Paysages".

Ses thématiques de recherche portent sur l’évolution des stratégies, des outils d’urbanisme et des systèmes d’acteurs, dans des contextes convoités tels que les interfaces ville-port ou les friches urbaines. Dans ce cadre, elle participe au pilotage du réseau international Inter-friches. Ce réseau vise à développer une méthodologie interdisciplinaire pour l’analyse et la mise en projets des friches urbaines, qui puissent valoriser la diversité de leurs ressources (aménités, usages, intérêts écologiques et paysagers).