Passer au contenu principal
retour vers la liste des services
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 

Projets de recherche

Les projets de recherches au sein du Service de Physiologie, Physiopathologie et de Réadaptation Respiratoire (PhRR) concernent l’adaptation de l’organisme à différentes conditions physiologiques et pathologiques, avec un intérêt particulier pour le tissu musculaire squelettique.

L’approche de recherche se veut translationnelle et couple des études cliniques, de l’expérimentation in vivo (reconditionnement musculaire à l’effort, exposition à l’hypoxie, injection de transgènes, …) ainsi que des études mécanistiques en culture cellulaire in vitro (macrophages, myoblastes et myotubes, fibres musculaires isolées, …)

3 axes de recherche sont développés:

1_AXE PATHOLOGIES RESPIRATOIRES

Le PhRR a initialement développé une expertise qui concerne l’étude de l’efficacité et de l’activité des muscles respiratoires. L’axe de recherche s’est ensuite développé par la mise en place de différents projets visant à mieux comprendre les adaptations de l’organisme en condition d’hypoxie, situation observée dans le SAOS (syndrome d’apnées obstructives du sommeil) et la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive). En vue de modéliser in vivo la composante hypoxémique de ces pathologies, le PhRR a développé une chambre d’exposition à l’hypoxie ainsi qu’un modèle de syndrome d’apnée, en collaboration avec le laboratoire de Médecine Expérimentale (ULB, CHU Vésale).

   
Projets :
  • Etude des effets musculaires de la composante hypoxémique des apnées obstructives du sommeil.
  • Etude de l’effet de l’hypoxémie sur les voies des adipokines/myokines dans le contexte de la BPCO.
  • Etude de l’efficacité et de l’activité des muscles respiratoires
  • Rôle du stress oxydatif et de la neuroinflammation dans les troubles cognitifs associés à l’hypoxémie épisodique : approche multidimensionnelle dans un modèle murin (collaboration : service de Neurosciences, UMONS)

 

 

Projets :
  • Etude des effets musculaires de la composante hypoxémique des apnées obstructives du sommeil.
  • Etude de l’effet de l’hypoxémie sur les voies des adipokines/myokines dans le contexte de la BPCO.
  • Etude de l’efficacité et de l’activité des muscles respiratoires
  • Rôle du stress oxydatif et de la neuroinflammation dans les troubles cognitifs associés à l’hypoxémie épisodique : approche multidimensionnelle dans un modèle murin (collaboration : service de Neurosciences, UMONS)

 

2_ AXE EXERCICE

Le PhRR s’intéresse à l’adaptation musculaire à l’entraînement à l’effort dans différentes situations pathologiques. Cet axe de recherche est actuellement développé dans le contexte de la thématique ORGANCROSSTALK mise en place par un consortium de laboratoires de l’Institut Santé. Cet axe regroupe différents projets de recherche visant à définir les acteurs clefs de la communication inter-organes et à déterminer dans quelle mesure ce cross-talk est modifié lors d’un entraînement physique appliqué dans un contexte d’obésité. 

   
Projet de recherche en cours au sein du PhRR :
  • Etude de la communication entre le muscle et le cerveau dans un contexte d’obésité : quel impact de l’exercice physique ?

 

3_ AXE MYOPATHIES

Le PhRR dispose d’une expertise centrée sur les dystrophies musculaires héréditaires, en particulier la dystrophie Facio-Scapulo-Humérale (FSHD). Cette pathologie, toujours incurable, est causée par l’expression inappropriée, dans le muscle strié squelettique, d’un gène normalement exprimé durant l’embryogenèse, DUX4. Dans ce contexte, nous avons développé un modèle murin permettant d’évaluer les stratégies thérapeutiques émergeantes. Les mécanismes moléculaires sous-tendant la faiblesse musculaire dans la FSHD sont également étudiés, en collaboration avec différentes équipes de l’UMONS, ainsi qu’avec le King’s College de Londres.
Les mécanismes physiopathologiques impliqués dans l’accumulation ectopique de lipides intra-musculaires dans différents contextes pathologiques sont investigués en collaboration avec le laboratoire de Biochimie Métabolique et Moléculaire (LBMM, UMONS).
Le PhRR est également impliqué dans un projet visant à élaborer une stratégie de thérapie ciblée au muscle par l’intermédiaire de nanoparticules fonctionnalisées (collaboration : LBMM, UMONS).
Plus récemment, un modèle murin d’atrophie d’inemploi a été implémenté en vue de tester de nouvelles stratégies thérapeutiques.

 

 
Projets de recherche en cours :
  • Etude du cross-talk entre DUX4 et le Facteur Induit par l’Hypoxie (HIF1α) dans la dystrophie Facio-Scapulo-Humérale (FSHD)
  • DUX4SILIMICE : Testing in vivo de stratégies thérapeutiques pour la FSHD
  • Développement de nanoparticules fonctionnalisées pour le ciblage d’outils thérapeutiques au muscle squelettique
  • Développement de nouveaux critères d’évaluation de la fonction musculaire dans le cadre d’essais cliniques pour la FSHD.
  • Etude des mécanismes sous-tendant l’accumulation intramusculaire de lipides
  • Agonistes des AdipoRs: une stratégie thérapeutique pour lutter contre l’atrophie d’inemploi ?