Passer au contenu principal
Retour vers la liste des services
Approche réellement orientante
Sciences-Projets
Cerveau. Evaluer pour progresser
école et cinéma
Accueil Faculté ou Institut
Go Search
English
Bannière
 
 

Mieux diagnostiquer pour mieux enseigner : Développement d’outils de diagnostic de la maitrise par les élèves de compétences ciblées à l’issue de l’enseignement primaire

Mots-Clés

Diagnostic - approche par compétences - hiérarchisation de compétences - analyse implicative

Résumé

Se déroulant sur trois années, la recherche visait le développement d’outils permettant de cibler l’origine des erreurs commises par les élèves de grades 5 et 6, lors de la résolution de situations complexes relatives à quatre compétences (organiser selon un critère ; lire un graphique, un tableau, un diagramme ; interpréter un tableau de nombres, un graphique, un diagramme ; représenter des données, par un graphique, un diagramme) présentes dans les Socles de compétences et issues du domaine du traitement de données.

A partir des niveaux de complexité identifiés par Rey et ses collègues (2006), les quatre compétences ont été décomposées selon 3 niveaux. Sur la base d’un répertoire d’exercices issus de manuels scolaires, les trois niveaux de chaque compétence analysée ont été traduits en items opérationnels, déterminant ainsi de manière claire à quel niveau se situe une situation problème donnée.

Lors de la première année de recherche , un test reprenant huit exercices issus de manuels scolaires et passé auprès d’élèves de grade 6 (N=121) a permis de déterminer, empiriquement, la structure hiérarchique organisant six niveaux des quatre compétences investiguées  dans une logique proche de l’« attribute hierarchy » en psychologie cognitive (Gierl, Leighton & Hunka, 2007).

Dans un premier temps, les analyses ont été effectuées « manuellement ». Une méthode proche du scalogramme de Guttman (Muchielli, 1993) ainsi qu’une analyse reposant sur les probabilités conditionnelles ont permis de créer un modèle mettant en évidence une hiérarchie entre les différents niveaux des compétences analysés. Dans un second temps, ces analyses - ayant pour avantage d’offrir aux enseignants la possibilité de les reproduire et ainsi de les transférer à d’autres compétences - ont été vérifiées par des analyses statistiques implicatives (Couturier, 2001 ; Gras, Kuntz & Briand, 2001 ; Gras & Régnier, 2009), prises en charge par le logiciel CHIC.

L’analyse implicative des données confirme la majorité des liens hiérarchiques mis en évidence lors des premières analyses. Néanmoins, en quantifiant l’intensité des relations existant entre les différentes variables analysées, elle a permis d’appuyer ou, au contraire de nuancer certains liens.

La seconde année de recherche, visant à compléter la grille de diagnostic basée sur la hiérarchisation de quatre compétences en traitement de données, s’est axée sur la collaboration entre enseignants et chercheurs. Ce travail en partenariat s’est décliné en trois étapes au cours desquelles enseignants et chercheurs se sont rencontrés pour créer, ensemble, deux outils destinés à évaluer la maîtrise, par les élèves, des quatre compétences relatives au traitement de données.

Les résultats obtenus par les 217 élèves (grades 5 et 6) ayant passé les tests ont donné lieu à deux types complémentaires d’analyses : une analyse hiérarchique, basée sur la théorie implicative (Gras, 1996), et une analyse descriptive approfondie des réponses des élèves à chaque item présent dans les tests.

Les analyses hiérarchiques effectuées avaient pour objectif de mettre en évidence les relations d’implication existant entre la maîtrise des différents niveaux des quatre compétences investiguées. Elles ont abouti, pour chacun des tests, à l’élaboration d’un modèle complexe.

L’analyse descriptive des réponses des élèves a, quant à elle, débouché sur la mise en évidence de différentes erreurs et sur l’identification de leurs origines.
Visant à clarifier le modèle hiérarchique complexe obtenu durant la deuxième année de recherche et à valider les résultats obtenus par l’intermédiaire des analyses descriptives et des analyses de similarités, deux phases d’expérimentation ont été mises en place lors de la troisième année de recherche.

Dans un premier temps, quatre tests « papier / crayon » ont été construits et passés auprès de 619 des élèves de grades 5 et 6 de dix écoles du réseau d’enseignement organisé par la Communauté française. Dix entretiens cliniques entre chercheur et élève ont ensuite été filmés et analysés.

Les analyses implicatives effectuées à partir des données recueillies par l’intermédiaire des tests écrits ont abouti à la construction d’une grille de diagnostic hiérarchique dévoilant les liens existant entre la maîtrise des différents niveaux de compétences relatives au traitement de données.

Les réponses fournies par les élèves aux tests écrits et aux entretiens ont, quant à elles, fait l’objet d’une analyse descriptive mettant en lumière les différents types d’erreurs rencontrés par les élèves lors de la mise en œuvre de compétences liées à la compréhension et à la construction de tableaux, de graphiques, de schéma et de diagrammes.

Finalement, l’ensemble de ces informations ont conduit à la construction d’un fascicule à destination de l’enseignant. Dans une première partie, le document reprend quelques notions de théories, propose une décomposition des compétences selon trois niveaux et l’illustre par l’intermédiaire d’exercices. La grille de diagnostic hiérarchique est ensuite proposée. Celle-ci a une double utilité puisqu’elle peut également servir pour préparer les apprentissages dans le domaine du traitement de données.

Public visé

Enseignants et élèves de l’enseignement primaire

Durée du projet

01/11/08 - 31/10/10

Commanditaire

Communauté française - Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche en Pédagogie et du Pilotage du réseau d'enseignement organisé par la Communauté française

Productions

Cinq rapports intermédiaires et un rapport final.
Un fascicule à destination des enseignants